Le blog de Camille et Nicolas

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Libertés numériques

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, 5 juin 2008

Libre comme l'air

Après Elephant dream, un nouveau film libre est sorti : Big Buck Bunny. Réalisé à l'aide de logiciels libres (comme Blender), il est disponible sous licence Creative Commons. Il peut donc être redistribué librement, tant que l'on spécifie d'où il vient.

Personnellement, j'ai trouvé que la qualité, sinon artistique, tout du moins technique, était digne des meilleurs Pixar. Finalement, on va peut-être y arriver à se débarrasser des majors :)

Bon visionnage !

mercredi, 25 avril 2007

Encore un recul des libertés numériques

Apparemment, l'état prépare un décret, dans le cadre de la "loi sur la confiance dans l'économie numérique" (LCEN, pour les sachants...). En gros, les hébergeurs de contenus seraient dans l'obligation de conserver toute modification des sites, forums, blogs... hébergés (même si ce n'est qu'une virgule qui a bougé...) durant au moins 1 an. Dans les informations conservées, on pourra trouver les identifiants, les mots de passe, les dates et heures de connexion, les pseudonymes utilisés, j'en passe et des meilleures. Et pour assombrir le tableau, les données peuvent être demandées et conservées pendant 3 ans par les services du ministère de l’Intérieur ou de la Défense, sans que la justice n'ait à l'autoriser.

Finalement, Big Brother n'est pas si loin que ça...

PCInpact en parle, Clubic aussi.

samedi, 7 avril 2007

Le libre petit-jean, c'est bon, mangez-en !

Il y a 2 semaines, j'ai fait une bonne action : j'ai commandé 2 T-shirts framasoft et le livre "Simple comme ubuntu" sur le site la petite boutique du libre. C'est ma façon à moi de soutenir le mouvement du libre. Mais on peut aussi y trouver des clefs USB contenant la framakey, ou d'autres livres.

Ce site se démarque par sa philosophie : il propose à la vente les versions physiques de contenus sous licence libre disponibles sur internet. Ainsi, le livre "Simple comme ubuntu" peut être téléchargé gratuitement en version pdf. Mais lire un livre sur ordinateur n'est pas vraiment pratique.

Dans le même esprit (et avec les mêmes acteurs), on trouve sur le site InLibroVeritas des oeuvres sous licence libre ou tombées dans le domaine publique, que l'on peut soit télécharger gratuitement ou faire imprimer. On peut ainsi se fabriquer son livre unique, contenant une pièce de Molière et 20000 lieues sous les mers. Ca fait un cadeau original, dont le prix varie en fonction du nombre de pages. Et, si vous-même avez écrit des oeuvres et que vous voulez les imprimer, vous pouvez tout à fait les proposer à la publication.

Finalement, je crois que je vais ressortir la carte bleue pour un polo firefox sur le store de mozilla. Il va si bien à Tristan Nitot !

jeudi, 8 février 2007

Autour du libre

Voici quelques liens autour du libre :

  • La (petite) boutique du libre est ouverte. On peut y acheter des livres sous licence libre, des clefs usb contenant la framakey (pour toujours avoir ses logiciels préférés à portée de main) et des t-shirts framasoft[ (pour draguer en boite, c'est la classe !). Je ne peux que vous inviter à les soutenir en achetant leurs produits (de mon côté, je pense que je vais porter mon dévolu sur le t-shirt, taille XL évidemment :) ). Et si vous aussi vous voulez vendre vos créations, n'hésitez pas à les contacter : Ces services reposent sur un principe de mutualisation des ressources et de répartition équitable des recettes.
  • Vous cherchez de la musique gratuite légale ? Allez faire un tour sur cette page, elle recense les sites qui en proposent au téléchargement. On y retrouve évidemment l'incoutrnable jamendo, mais aussi pleins d'autres sites, comme auboutdufil ou dogmazic.
  • Steve Jobs (mais si, le patron d'Apple...) a publié un texte dans lequel il donne son avis sur les DRM. En gros, ce n'est pas de sa faute si iTunes ne vend que des morceaux "protégés", c'est à cause des majors. Et de toute les façons, ce n'est pas un frein à l'interopérabilité (mais oui, on lui dira...). Il y a du vrai et du faux dans son texte et il n'est pas évident de savoir ce que le personnage pense réellement. Mais en tout cas, cette publication aura eu le mérite de jeter un gros pavé dans la mare.
  • La commune d'Issy-les-Moulineaux franchit un nouveau pallier menant au vote électronique et le rend obligatoire pour les prochaines élections présidentielles (zdnet et 01net). Je vous ai déjà fait part de mes doutes à propos de cette "innovation". Je ne suis vraiment pas convaincu par la fiabilité des machines, peut-être est-ce une déformation professionnelle...

samedi, 18 novembre 2006

Playlist

J'avoue être un peu comme Nikolaz : en panne d'inspiration. Du coup, je me suis dit que j'allais vous faire une petite liste des groupes de musique libres qui passent régulièrement dans mon itunes préféré.

AS-POTIRONT!
Delgarma
Johannes Hopfner
Lonah
Avec elle
Avel Glas
La Blanche
Bruno Stimart
Fred OSCAR
Fredo Viola
Grace Valhalla
...anabase*

Evidemment, j'en ai plein d'autres (920 morceaux d'après ma playlist), mais ceux-ci sont les principaux. Dites moi ce que vous en pensez et faites partager la musique libre que vous écoutez !
En fonction de mes humeurs et/ou envies, je me réserve le droit de mettre à jour (ir)régulièrement ce billet avec d'autres artistes.

mercredi, 25 octobre 2006

Encore de la musique gratuite !

Mais pas libre, il ne faut pas confondre...
Bon, on ne va pas bouder notre plaisir : c'est la radio suisse romande qui proposera les enregistrements des trois concerts du Festival Mozart en téléchargement. Les fichiers seront disponibles du vendredi 3 novembre au vendredi 10.
A vos agendas !

lundi, 9 octobre 2006

Il y a 25 ans...

La peine de mort était abolie en France.

Maître Eolas a publié un excellent billet à l'occasion de cet anniversaire. Je ne peux que vous conseiller fortement de le lire, il est bouleversant !

vendredi, 22 septembre 2006

L'orchestre philarmonique de Philadelphie

... a décidé de se passer de major pour diffuser ses concerts : ils sont sans DRM et valent 10$.
En ce moment, ils proposent la 5ème symphonie de Beethoven en mp3 gratuitement. Il suffit de s'inscrire sur le site.
via ratiatum

lundi, 4 septembre 2006

Je veux vivre, rester libre... !

Quelques liens en vrac vers des oeuvres libres :

  • Des cartes (si, si, c'est possible ! Nécessite openoffice.org)
  • De la musique (en fait, c'est le nouveau site et le nouveau nom de musique-libre.org)
  • Un livre (libéré, parce que l'éditeur ne voulait pas faire de réédition...)
  • Un petit film sympathique (si vous fouillez sur le site, il y a aussi quelques fichiers mp3...)

lundi, 10 juillet 2006

Affligeant

Je n'aurai qu'un mot : affligeant !

Update : Voici la réponse de Daniel Glazman (et j'attends avec impatience la réponse de Tristan, qui, je l'espère, est en train de profiter de vacances bien méritées)

Update 2 : Ca y est, Tristan vient de poster sa réponse. Toujours aussi intéressant !

vendredi, 30 juin 2006

Arrrrggggghhhhh !!!!

Ca y est, la loi Dadvsi a été votée cet après-midi par le sénat puis l'assemblée, dans des conditions encore une fois très suspectes (assemblées désertes, votes à main levées...).
Bref, il ne reste plus que le recours devant le conseil constitutionnel pour nous sauver, mais personnellement je n'y crois pas trop.

Il ne manquerait plus que la France perde contre le Brésil demain et la semaine se terminerait en beauté.




---> Si vous ne me trouvez pas, c'est que je suis sorti noyer mon chagrin quelque part....

vendredi, 9 juin 2006

Haute Définition, la grande arnaque

Comme je manque de temps pour écrire des billets, je vous signale juste rapidement un très bon article du Monde qui rétablit quelques vérités à propos de la "Haute Définition" qui va bientôt déferler sur nos écrans.

Enfin, un journal "sérieux" prend la peine de se pencher sur les problèmes des appareils HD, et notamment sur le fait que l'on ne pourra plus faire de copie à titre privée des oeuvres que l'on aura légalement acheté, en tout cas pas en haute définition. Pire, si tous les élèments de la chaîne (lecteur/câble/écran) ne sont pas "HDReady", il est possible de ne même pas pouvoir profiter du film que l'on vient d'acheter (très cher)...

Maintenant que même Le Monde en parle, vous ne pourrez plus dire que vous n'étiez pas au courant ! En tout cas, pour moi la décision est prise : pas de saloperies comme ça dans mon salon, pas question ! (en tout cas, tant que j'aurai le choix d'acheter autre chose, parce que cela ne va pas durer... Je vais peut-être me constituer un stock de lecteur de DVD moi.)

jeudi, 23 mars 2006

Dadvsi, encore...

... mais c'est promis, je passe à des sujets plus "funs" dans mes prochains billets :)

En fait, j'ai quelques liens à vous faire découvrir :

vendredi, 17 mars 2006

Coup de gueule !

J'ai plusieurs informations à partager et quelques billets à écrire mais je voudrais commencer par un coup de gueule. Il faut dire que ça me pèse et, même si ce n'est pas grand chose, j'apporte ma pierre à l'édifice avec mes moyens. Nous (internautes) venons d'assister à un véritable simulacre de démocratie et surtout une remise en cause de nos droits les plus fondamentaux, comme la liberté d'expression ou le respect de la vie privée. Depuis le 21 décembre, le parlement examine le projet de loi DADVSI, dans le contexte que l'on sait. Cet examen s'est terminé cette nuit, vers 4h. Le vote solennel aura lieu mardi prochain (je crois) et, du fait de l'urgence déclarée sur ce texte, il n'y aura pas de deuxième lecture.

En gros, le pire-du-pire (elle est facile et elle a été faite très souvent sur les forums, celle-là) est passé dans la loi : la remise en cause de la copie privée (notamment en ce qui concerne les DVD), les sanctions contre les internautes qui téléchargent (alors que la jurisprudence avait assimilé le téléchargement à de la copie privée et l'avait donc considéré comme légal... Remarquez, ça a le mérite d'être logique avec le premier point en tout cas !), pas de licence globale qui aurait pu permettre un rémunération des artistes (au lieu de ça, les amendes iront directement dans la poche de l'état, sans passer par la case artiste), la sacralisation des drm (et donc la légalisation de l'intrusion dans votre ordinateur pour vous autoriser (ou non) à lire vos fichiers), la mise en place d'un collège de médiateurs pour les litiges sur la copie (une instance en remplacement de la justice ???), la fin du logiciel libre, l'interdiction des logiciels de partage, l'intrusion dans la vie privée... j'en passe et des meilleures !

On pourra avoir un petit réconfort tout de même. Les députés ont voté, dans les dernières heures de débats (peut-être avait-ils malgré tout quelques remords ?), des amendement qui obligent les fournisseurs de drm à fournir les informations nécessaires à la mise en oeuvre de l'interopérabilité. Les logiciels mettant en place cette interopérabilité pourront même être diffusés sous licence libre. Il est toutefois dommage que le réveil n'ait pas eu lieu plus tôt...

Le prochain épisode aura lieu, selon toute vraisemblance, en mai au Sénat. Ensuite, ce sera au tour du conseil constitutionnel de donner son avis. Ce n'est qu'un début, continuons le combat !

D'un point de vue personnel, je ressens un grand découragement, l'impression de ne pas être écouté, ou encore de vivre sur une autre planète que les 60 millions de français. Comment peut-on ne pas se sentir concerné par un sujet qui a autant d'implications et de conséquences ??? Je veux bien croire que le CPE n'arrange pas les choses, surtout quand on voit les différences de couverture médiatique des deux sujets, mais tout de même, c'est notre vie privée à tous qui en dépend... Finalement, ce projet de loi n'est que le prolongement de la politique gouvernementale que l'on subit depuis 4 ans ! (et dieu sait qu'il y a beaucoup à en dire)
Je n'avais pas pu voté en avril 2002, mais je peux vous assurer que je serai bien présent en 2007 et je sais déja pour qui mon vote n'ira pas !

D'un point de vue plus concret, je vais continuer à ne pas acheter de "produits culturels" (en particuliers ceux vendus par les majors), je vais sûrement arrêter d'aller au cinéma (de toute façon, ça fait tellement longtemps qu'il n'y a pas eu de films intéressants, que je me demande si ça existe encore...), je vais continuer a télécharger de la musique libre (jamendo.com et musique-libre.org) et peut-être même que je vais me mettre a télécharger des fichiers illégaux, rien que pour les narguer et leur montrer, à ces pseudo-députés, qu'ils n'ont rien compris et que la technique pourra toujours contourner les contraintes (à moins que la France ne devienne un état totalitaire comme la Chine, mais j'ose espérer que le peuple français saura se révolter avant d'en arriver la !).

Finalement, je n'attends qu'une chose : que la gestion de l'état se fasse par le peuple directement et que l'on change ce système archaïque qui n'a jamais été totalement démocratique.
Oui, mettons en place les référendums d'initiative populaire et le vote par internet, impliquons le peuple plus souvent dans les décisions qui le concernent à ce point. Sortons de ce système de caste, dans lequel ce sont toujours les mêmes enarques qui ont le pouvoir et qui prennent des décisions dans leur bulle, sans se soucier du bien être du plus grand nombre !
Allez, une petite piqure de rappel ne fait jamais de mal

vendredi, 24 février 2006

LesTéléchargements.com

Je me suis fait grillé par Mérome : il a écrit LE billet que j'avais en tête. Mais je vais quand même vous dire le fond de ma pensée avec mes mots à moi :)

Résumé des épisodes précédents : le gouvernement essaie de faire passer une loi (Dadvsi, de son petit nom) pour transposer la directive européenne Eucd. Devant le tollé que le projet de loi soulève chez les internautes, le gouvernement tente de le faire passer en douce juste avant les fêtes de Noël, en utilisant la procédure d'urgence pour éviter une deuxième lecture devant l'assemblée. Malheureusement pour lui, les (rares) députés présents ne vont pas se laisser faire (étonnamment, la résistance se trouve même dans les rangs de la majorité). Du coup, RDDV se voit obligé de reporter l'examen du projet de loi, les séances devant reprendre du 7 au 9 mars.

Pour éviter de se reprendre une claque, notre cher ministre de l'(in)culture paufine sa communication. Il fait monter au front les artistes, qui essaient de nous faire croire que la licence globale c'est la mort de la culture. Il multiplie les initiatives démagogiques, telle ce déjeuner en compagnie d'une poignée de bloggeurs connus. Le dernier affront en date est la mise en ligne du site web LesTéléchargements.com, et c'est l'objet de ce billet.

Je passe rapidement sur le fait que le nom de domaine soit un .com (comme commercial ? serait-ce un message subliminal pour nous faire croire que la culture est un bien de consommation comme un autre ?), alors que la logique aurait voulu un .fr, idéal pour notre problème franco-français. Je passe aussi sur le fait que les noms de domaine ayant une orthographe similaire n'aient pas aussi été achetés (lestelechargements.net recense des sites de musique gratuite légale, lestelechargements.info veut rétablir la vérité et les-telechargements.com propose de télécharger tous les logiciels permettant d'utiliser les technologies que Dadvsi souhaite combattre), ce qui est quand même un manque flagrant de professionnalisme.
Mise à jour : le petit dernier, lestelechargements.fr a l'air très intéressant.

Non, ce qui me choque le plus, c'est la manière :

  • Le gouvernement dépense les deniers publiques[1] pour faire de la propagande en bonne et due forme.
  • La technologie utilisée est le moteur de blog qui fait fonctionner ce site : dotclear ! C'est à dire un logiciel libre (un comble pour promouvoir une loi qui risque de les interdire...) et aucune mention n'a été faite de l'utilisation de cette technologie (ce qui est quand même la moindre des choses, ne serait-ce que pour remercier la communauté de développeurs !). Ah, pardon, on me signale dans l'oreillette que les internautes ont tellement crier au scandale, que les administrateurs ont ajoutés depuis jeudi un petit lien en bas de la page... Merci quand même ! Si vous voulez savoir ce qu'en pense le créateur de dotclear, c'est par ici et par là (et je dois avouer que c'est la grande classe cette réponse. Bravo Olivier !)
  • Le blog n'est pas vraiment la technologie la plus adaptée à ce genre de débats. Le ministère aurait au moins pu mettre en place un petit forum, qui aurait permis de mieux suivre les différentes discussions. Mais peut-être que cela fait "in" d'avoir un blog... Enfin, moi je dis ça, mais je n'ai pas succombé à l'effet de mode :p
  • Et les débats, parlons-en ! Entre les billlets qui disparaissent, puis réapparaissent comme par magie (sans leurs commentaires), les commentaires qui sont modérés à priori (c'est à dire qu'ils sont lus et validés par les administrateurs avant d'être lisibles en ligne) et la censure que cela implique (certains internautes ont calculé que 500 commentaires sur les 1700 proposés n'avaient pas été publiés au bout de 24h... Je veux bien croire qu'il y ait quelques propos diffamatoires, choquants ou autre, mais 1/3 des commentaires cela fait beaucoup à mon avis), la fermeture des commentaires depuis vendredi matin (remarquez, comme ça, plus besoin de censure...), les partis pris pro-Dadvsi et anti-téléchargements (il n'y a qu'à voir le petit film avec les sauterelles en page d'accueil... affligeant !), j'en passe et des meilleurs ! Ah, une évolution depuis vendredi matin, les commentaires sont fermés sur les vidéocasts, mais ils sont ouverts sur certains billets particuliers... Pour un site de ce prix, ça m'a tout l'air d'avoir été bien penser ce truc là... Encore une fois, cela ne fait pas vraiment professionel !

Enfin, tout ça pour dire que, franchement, ce gouvernement commence à me sortir par les trous de nez (entre Villepin et son CPE/CNE, Sarkozy et ses lois liberticides et maintenant ça...). Je finirai avec 2 petits billets sur le sujet à lire absolument : le premier de monsieur Nitot, très intéressant comme toujours, et le second de maître Eolas, très amusant.

Comme disait un chroniqueur de France Inter (qui passait dans la voiture du temps où mon papa m'emmenait à l'école...) dont j'ai malheureusement oublié le nom c'est Philippe Meyer ! (merci Papa) :

"Nous vivons une époque moderne, je vous souhaite le bonjour !"

Notes

[1] 180000 euros pour un blog, ça fait cher tout de même !!!

La loi Dadvsi est de retour sur nos écrans

La loi sera à nouveau examinée au parlement du 7 au 9 mars. Je voulais vous faire un petit billet à ce sujet, mais un nouvel événement est survenu : le ministère de la culture a décidé de communiquer sur ce projet de loi par l'intermédiaire d'un site internet. Je vais donc plutôt faire dans ce billet un pot-pourri des liens que j'ai récolté (et je peux vous assurer qu'il y a de la lecture) et je profiterai du billet suivant pour vous parler du site LesTelechargements.com.

Voici, en vrac :

samedi, 31 décembre 2005

DADVSI, encore

Voici quelques liens récoltés, en attendant le billet que nous a promis le grand Nitot :

jeudi, 22 décembre 2005

La loi DADVSI (suite)

Elle est en cours de discussion à l'assemblée, et cela semble mal barré pour nos libertés individuelles. Je n'avais jamais suivi une séance des députés, il y a du bon et du moins bon (pour suivre les débats, c'est ici, mais c'est lamentable que seuls des formats propriétaires soient proposés). Mais il est vrai que cela ressemble vraiment à un gros troll : en gros, chacun reste campé sur ses positions et ne prend aucunement en compte les avis des autres. C'est particulièrement vrai pour le gouvernement et le rapporteur de la loi...

Quelques liens au sujet de cette loi :

M. le Ministre - Ces offres rencontrent un grand succès : les téléchargements ont augmenté de 260% en un an. (parlant des plateformes de téléchargement légales)

M. Didier Mathus - C'est normal, il n'y en avait pas avant !

  • L'outil de propagande du gouvernement. C'est lamentable, pour un organisme d'Etat, d'en arriver aussi bas dans la désinformation !
  • Tristan Nitot a été convié à Matignon. Apparemment, il n'y a rien à en attendre... C'est là qu'on voit que les dinosaures devraient être éliminés de la surface de la terre, s'ils n'arrivent pas à s'adapter à la société dans laquelle ils vivent. Tout ça pour protéger leurs petits privilèges...

Pour finir, je reviens sur le scandale organisé par le ministère de la culture et qui s'est déroulé dans une salle de conférence de l'assemblée mardi après-midi. Apparemment, des représentants de Virgin ont été invités par le ministère pour présenter les solutions légales de téléchargement de musique en ligne aux députés, à peine quelques heures avant le début des débats sur le projet de loi. En dehors du fait que ce sont des sociétés privées qui sont venues dans ce lieu public et officiel porter la propagande des majors et des DRM, les députés se sont vu offrir des bons d'achat de 10 euros sur le site de téléchargement. Si ce n'est pas de la corruption, cela y ressemble tout de même fortement. Maître Eolas a fait un billet sur son blog, dans lequel il exprime sa colère face à cet évènement. Qu'on ne vienne pas après s'étonner que les citoyens français ne se rendent plus aux urnes pour voter !


** Edit : je mettais trompé dans le lien qui pointe chez maitre eolas. C'est corrigé.


** Mise à jour du 22 décembre : Voilà les compte-rendus des séances d'hier :

Le point notable de la deuxième séance est le vote de 2 amendements qui autorisent les téléchargements dans le cadre de la copie privée, en échange d'une "licence globale". Mais le gouvernement, qui est contre ces amendements, les re-soumettra au vote de l'assémblée...

lundi, 12 décembre 2005

Pétition pour le retrait de la loi DADVSI !

Vu sur framasoft et sur le standblog.

Courant septembre, le Premier Ministre a déclaré l’urgence sur le projet de loi 1206 ou projet de loi DADVSI (droit d’auteur et droits voisins dans la société de l’information). Ce projet de loi transpose la directive européenne 2001/29CE ou EUCD (European Union Copyright Directive). Cette directive implémente deux traités négociés en 1996 à l’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle).

Le projet de loi DADVSI propose d’introduire en droit français une protection juridique des mesures techniques réputées efficaces (logiciels de contrôle d’usage privé des oeuvres numérisées) et une protection juridique des informations électroniques afférentes à un régime de droits (licences électroniques) .

Ces protections reposent sur le secret, secret qui doit permettre le contrôle du système de l’utilisateur.

Il en résulte que les auteurs de logiciels libres ne peuvent prétendre développer des mesures techniques réputées efficaces ou tout autre logiciel interopérant avec une mesure technique sans que l’utilisateur ne puisse s’émanciper du contrôle visé par cette dernière.

Les internautes n'auront dès lors plus le droit d'utiliser de logiciels libres (telles que vlc) pour lire les fichiers multimédias protégés par des DRM. C'est aussi la fin de la copie privée et des logiciels P2P.

Contre ce passage en force de l'état totalitaire, vous pouvez signer la pétition sur le site eucd.info (au 10/12, 70000 signataires).

Pour ceux qui veulent approfondir le sujet, voici une petite sélection (non exhaustive) d'articles et de sites :